Intense moment de vérité à La Maison Labouré-roi pour la mise en bouteille des Blancs du millésime 2015

Tonneaux

Un ensoleillement exceptionnel couplé à un développement parfait des raisins au cours de l’été ont fait de 2015 la promesse d’un très beau millésime.

Seule persistait une petite crainte au moment de la récolte. La chaleur ne devait pas rende les raisins trop mous, ce qui aurait donné des vins lourds, sans acidité et donc sans peps. Brigitte, notre œnologue, a heureusement veillé au grain. Elle a pu jouer de tous ses talents et connaissances en œnologie pour ajuster le PH (l’acidité perçue sur la langue) durant la vinification.

En effet, lors de sa transformation en vin, le jus des raisins passe par deux fermentations :

 

  • La fermentation alcoolique qui permet de transformer le sucre en alcool grâce à des levures, avec en premier lieu la levure CH. Sélectionnée rigoureusement, elle permet de développer une complexité des arômes.
  • La fermentation malolactique qui transforme l’acide lactique en acide malique grâce à des bactéries, saines et dédiées au vin !

 

Le maître mot de la Maison Labouré-Roi étant « Qualité », notre Maison travaille en partenariat étroit avec l’un des laboratoires les plus renommés de Bourgogne, qui lui fournit de précieuses indications afin qui nous puissions appliquer au mieux notre dosage. C’est comme cela que, chaque année, nous trouvons la méthode de vinification la mieux adaptée aux mouts. Un savoir-faire de qualité pour une vinification unique.

Les Appellations Régionales sont vinifiées sous contrôle systématique de la température, celle-ci devant avoisiner les 18 degrés.  L’extraction des arômes réalisée, vient le passage en fût, qui selon les vins, va leur apporter complexité, charpente et structure. Brigitte réalise alors un précieux suivi tout au long de l’année, fût par fût. Elle déguste et analyse toutes les 3 semaines l’évolution des vins de l’année. Ses « jolis bébés » nés en 2015 deviendront de grands vins, ce millésime prometteur étant aujourd’hui à la hauteur des espérances et des attentes de notre œnologue.

La démarche est un peu différente pour les Crus Villages et les Grands Crus. Dans ce cas la vinification est faite en cuve, durant 7 à 8 jours, du fait de l’importante richesse en alcool. Puis, lorsque la fermentation alcoolique est avancée aux trois quarts, nous plaçons les vins en fûts, qui viennent rejoindre la « nurserie » de Brigitte dans leur chai, pour recevoir une attention similaire de sa part.

Cette année, une sélection très particulière de fûts neufs en bois de chêne a été réalisée par nos soins. Brigitte et l’équipe de la Maison Labouré-Roi ont réalisé un travail important avec six tonnelleries différentes afin d’obtenir les meilleurs fûts, capables d’offrir une diversité et une complexité parfaite à nos vins.

Deux fois par jour, des échantillons sont prélevés sur chaque fût pour une dégustation de tous les vins. L’étape suivante consiste à assembler les pièces entre elles. Etape fondamentale dans la chaîne de production car c’est là que Brigitte appose la signature des vins de la Maison Labouré-Roi. S’en suivent la filtration et la mise en bouteille. Une fois de plus, le contrôle journalier des cuvées en fût permet de définir la date et l’heure optimales pour la mise en bouteille.

Traditionnellement, un Grand Blanc de Bourgogne est élevé en fûts pendant 12 mois. Pour le millésime 2015, 10 mois ont suffi ! 2015 n’a donc pas fini de nous surprendre et contrairement à nos prévisions, nous avons entamé les mises en bouteilles.

« A chaque millésime sa vinification » reste donc la règle ! A chacun d’entre nous de saisir les opportunités offertes par Dame Nature !

Partager ce billet

Comments are closed.